Une promesse de campagne qui coûte cher aux langrois.

Publié le par Langres autrement

2014 Dans son tract de campagne, Sophie Delong et son équipe disaient ceci : “Les municipalités précédentes n’ont pas adapté le train de vie de la ville à la baisse de sa population”. En lisant ces mots, nous avons tous pensé que les premières économies faites, seraient sur les indemnités des élus. 29 avril 2014 En séance du conseil municipal, Madame le Maire et ses adjoints demandent
aux associations de consentir un effort sur leurs subventions, vu la situation catastrophique des finances de la ville. Dans le même temps, ces mêmes élus décident de ne pas baisser leurs indemnitésqui sont à leur maximum (1 777,19 € par mois pour Mme le Maire et 710,87 € pour ses adjoints). Stéphanie Blanchard, élue d’opposition et membre de Langres Autrement, s’indigne de cette différence de traitement. Mme Delong répond alors ceci : “L ’effort des élus est fait puisque je
m’engage pour la durée du mandat, à ce que cette indemnité couvre réellement les frais occasionnés par l’exercice de mon mandat ce qui n’a pas été le cas de la municipalité précédente. De fait, des économies seront réalisées.” Décembre 2015 Dans les colonnes du Journal de la HauteMarne, on peut lire le compte-rendu du Conseil Municipal, Sophie Delong demande 3 000 € de frais de représentation en plus de son indemnité pour des frais de représentation. évidemment, ses adjoints ont été favorables à cette demande !

Commenter cet article

Humbert 14/03/2016 08:33

Mais que sont ces frais de représentation ? Pouvons nous en connaitre le détail dans soucis de transparence...