COUP DE COLERE DU PRESIDENT

Publié le par Langres autrement

TROP C’EST TROP , je ne peux m’empêcher d’être en colère. Madame Delong, Maire de notre ville, veut déménager le Collège Diderot dans les anciennes casernes (heureusement que nous n’y avons pas d’anciennes prisons). Non, vraiment, TROP C’EST TROP ! D’un côté une maison des Lumières, de l’autre nos jeunes enfermés dans des casernes… Votre image de l’esprit des Lumières et de notre jeunesse est bien sombre. Avez-vous pris soin de rencontrer les parents d’élèves, les élus locaux, les riverains, les commerçants pour évoquer cette solution ? NON, malheureusement NON. Vous pensez que c’est la bonne solution et vous décrétez sans appel (comme pour le Plan Circulation...) que vous avez raison seule contre tous. Dans ce cas, pourquoi ne pas aussi déménager la mairie à la BSMAT ? Autre conséquence du choix que vous défendez : la disparition totale du collège des
Franchises et le risque majeur de disparition du centre commercial ! Il serait peut être utile de rencontrer les commerçants des Franchises, les riverains, les parents d’élèves pour avoir leur avis sur cette orientation ? Madame le Maire, nous attendons de notre premier magistrat qu’il ait une véritable vision pour notre ville, un regard, un projet clair ! Vous aviez pour slogan durant votre campagne électorale pour être élu : « Au quotidien à vos côtés » ! Mais « au quotidien », vous décidez toute seule sans aucune concertation. La concertation suppose la confrontation entre les parties, l’échange d’arguments, l’explicitation des points de vue de chacun (pas individu par individu mais ensemble). Vous, vous posez votre diagnostic, et vous décrétez votre vérité. Nous constatons les démissions successives de vos propres conseillers en désaccord avec vos décisions et qui vous quittent, faute de dialogue…
Je sais, vous manquez de temps. Vous devez en priorité assurer les rendez-vous individuels que vous prenez avec chaque élu de Hûmes Jorquenay, à leur domicile, pour les convaincre d’accepter un mariage forcé avec Langres, un mariage blanc pour sauver votre mandature par l’arrivée de 15 nouveaux conseillers ! Mais pour quel projet ? Celui de se marier avec Chaumont et créer pour vous défausser de vos responsabilités un grand “machin” comme disait le Général en parlant de l’ONU ? Nous attendons de votre part un langage de vérité, du dialogue, de la concertation, de la confrontation des idées avec les forces vives de notre ville. Pas uniquement pour les voeux ! Pas uniquement sur un trottoir ou entre deux portes. Il est indispensable de définir ensemble l’avenir que nous voulons construire pour notre territoire. L ’avenir de notre ville nous appartient. Le déménagement du collège à la BSMAT n’est donc pas une fatalité.
Christophe Minoux

Commenter cet article