LE PROJET DE L’EHPAD DE LANGRES A-T-IL TARDÉ ?

Publié le par Langres autrement

Non.

 

A la fin des années 90, monsieur Pierre Niederberger, alors président du Conseil général, a lancé le « plan maison de retraites », pour moderniser et médicaliser l’ensemble des établissements de Haute-Marne. Dans le cadre de ce plan, toutes les maisons de retraites ont été très bien subventionnées. C’est grâce à ces subventions qu’elles ont actuellement des prix de journées inférieurs à la moyenne. À cette même époque, monsieur Guy Baillet, alors maire de Langres, présidait aux négociations de la fusion entre l’hôpital public et la clinique privée, pour créer l’actuel pôle de santé langrois. Cette fusion était urgente à réaliser, sans quoi la ville était condamnée à voir disparaître son hôpital à court terme. Monsieur Guy Baillet, pour qui cette fusion était prioritaire, avait donc reporté de quelques années le projet d’EHPAD.

Malheureusement, le Conseil général a décidé, depuis deux ans, de ne plus subventionner

les EHPAD. Ses élus ont oublié qu’en raison de cette création du pôle de santé de Langres,

le projet d’EHPAD langrois avait été retardé et n’avait pas pu bénéficier du « plan Niederberger ». C’est pour cela qu’ils ont voté une avance remboursable, équivalent

d’un prêt à 0%, et non une subvention, en faveur de l’EHPAD de Langres.

Commenter cet article