La loi, c'est quand ça m'arrange !!!

Publié le par Langres autrement

Comité des OEuvres Sociales : le nouveau bureau élu ne correspond pas aux attentes du maire.

Tel  « le roi dans son royaume »,
ce dernier fait procéder à de nouvelles élections pour installer une de ses adjointes à la présidence.

Des procédures plus que douteuses.

L’assemblée générale du Comité des OEuvres Sociales (COS) de la mairie de Langres a eu lieu le 12 février dernier.
Au terme de cette
assemblée, le président du COS a réuni le conseil d’administration afin d’élire le nouveau conseil d’administration de l’association.

A la surprise générale, ce dernier a annoncé qu’il ne se représentait pas à la présidence.
Un appel à
candidature a été effectué auprès des membres du conseil d’administration.

Après insistance de l’ensemble des membres du conseil d’administration, Fatima Koch a proposé sa candidature.

A l’unanimité, les membres du C.A. ont décidé de procéder par un vote à main levée et non à bulletin secret comme prévu par les statuts.

Le nouveau bureau a très vite été reformé : Fatima Koch a été élue présidente, Christophe Minoux et Chantal Bauduret vices-présidents, Didier Brionn trésorier, Janine Guémart secrétaire et Pascale Vautrin, trésorière adjointe.

Découvrant les résultats, le maire a ordonné de nouvelles élections le 6 mars.
Le seul membre de
l’opposition membre du C.A., « accessoirement » élu viceprésident

et désirant s’investir au service des Langrois n’a soigneusement pas été convoqué,

un oubli certainement…

A l’unanimité, les membres du C.A. de nouveau réunis ont élu cette fois à bulletin secret, Colette Alexer, présidente de l’association.
Une
adjointe est donc à la tête d’une  association paramunicipale ce qui est totalement illégal.

La république et la démocratie continuent d’être malmenées, décidément rien ne va plus !

 

 

Commenter cet article