et si nous re-devenions Bourguignons ?

Publié le par Langres autrement

La commission Balladur propose un nouveau découpage territorial pour nos départements et régions.

C’est l’occasion où  jamais d’ouvrir un vrai débat sur le découpage géographique.

N’oublions pas notre histoire : Le Pays de langres était historiquement au cœur du territoire  bourguignon. 

La commission propose de démanteler la région Picardie, le  département de l’Aisne rejoindrait ainsi la Champagne Ardennes, renforçant  l’attractivité du nord de notre région...Loin des mots, loin du cœur, nos élus vont oublier rapidement que Langres et son Pays existent.

Notre ville fortifiée a du souci à ce faire.
Très vite elle sera vidée de sa substance, perdra ses équipements structurants nécessaire au maintien de sa population (au profit de Chaumont) et diminuera ainsi ostensiblement en habitants pour n’être qu’un petit bourg de campagne.

Pour inverser cette spirale. Nous devons faire un choix courageux et ambitieux.
Nous pouvons proposer notre rattachement à la bourgogne et devenir la ville satellite de Dijon, comme l’est Beaune au sud.
Cette réorganisation nous  permettra de retrouver une croissance démographique et économique.

La venue de François Rebsamen, maire de Dijon  et François Patriat, président de la région Bourgogne, en Mars 2007,  atteste que nous sommes bien dans la zone d’attraction directe de la Bourgogne.
La ligne TGV va passer au nord de Dijon, le CHU se construit au nord de Dijon !!! à une petite demi-heure du sud haute marne.
Le grand Dijon se développe donc au Nord et se rapproche ainsi de notre zone de chalandise.

Nous proposons un referendum populaire sur le découpage territorial.

La commission Balladur ne veut rien imposer, alors soyons force de proposition.
Les habitants du Pays de Langres pourraient  ainsi librement  se déterminer au sujet de se rapprochement territorial.

Ce découpage géographique doit intégrer dans sa réflexion les  particularités territoriales  et tenir compte de l’attraction naturelle des  bassins  de vie.

Nous proposons aux habitants du Sud Haut- Marne de  faire entendre leurs  voies, « le train ne passera pas deux fois »,  en dehors de toute idéologie politique rassemblons nous et prenons notre destin en main…

Nous proposons de créer un large rassemblement  réunissant  les femmes et hommes du sud Haute marne qui veulent défendre cette idée pour un avenir  meilleurs, pour que nos enfants restent et travaillent au pays.

REAGISSEZ   ICI   PAR   VOS   COMMENTAIRES

Commenter cet article