La cours des comptes donne raison à Didier Jannaud...

Publié le par Langres autrement

Un deuxième Mèdecin à la tête de notre mairie pour soigner nos maux et toujours pas le début d’une guérison. « La dette a plus que doublé pendant le mandat du docteur Loiseau *», pourquoi faire ? Une place Diderot qui s’abîme, un musée des lumières qui perd 400 000 € par an en fonctionnement et un achat de bacs poubelles neufs qui nous coûtent 180 000 € par an et ne servent pas à la mise en place d’une redevance incitative. Mais en plus la chambre régionale des comptes nous confirme :
Que « les subventions aux associations ont fortement diminué. En 8 ans, elles ont diminué de près de moitié*», le docteur Delong poursuit le traitement… « Qu’un absentéisme important des salariés de la ville entre 2008 et 2012 a engendré des coûts importants rien qu’en 2012 il faut évaluer ce coût à 406 000 €* » Et que « la gestion du personnel souffre de désorganisation, d’une absence de rigueur et de graves irrégularités…* ». L’état clinique et l’ambiance ne s’améliore pas avec le docteur Delong. * extrait du rapport de la cour régionale des comptes.

Commenter cet article